Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 72 le Sam 27 Aoû - 10:08
Derniers sujets
» Nouveau trailer du 06
Mer 22 Juil - 0:44 par skeud06

» TRAILS Trophée du Montcharvet et Tour de la Grande Casse
Lun 20 Juil - 13:21 par SylvieTrail

» Petit nouveau
Mer 27 Mai - 22:11 par el dodo

» nouveau sur les sommets
Jeu 21 Mai - 1:26 par madolanicoise

» Trail de Bozel 20 et 21 juin 2015
Jeu 30 Avr - 11:47 par AurianeMontagne

» Trails de la Vanoise
Jeu 30 Avr - 11:46 par AurianeMontagne

» les SiBo Trails 2015
Ven 24 Avr - 14:51 par AurianeMontagne

» Bonjour !!
Lun 23 Mar - 18:38 par vinka74

» Ffrontale super puissante, peu chère
Dim 22 Mar - 17:46 par frneko331

» l'entrainement nutritionnel pour un ultra existe ...
Dim 1 Mar - 10:17 par poulet

» aide
Sam 28 Fév - 21:05 par poulet

» poulet
Sam 28 Fév - 18:24 par poulet

» Suunto Ambit2 problème altitude
Mer 4 Fév - 23:01 par lautaud

» Présentation Diesel eclopé
Dim 28 Déc - 18:12 par MarcoRando

» L'EkipTrail de Rodelle - 12 avril 2015 -
Sam 13 Déc - 17:45 par nicorapido

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Marque-page social
Conservez et partagez l’adresse de Les Diesels Poussifs sur votre site de social bookmarking

La joggeuse rattrape le voleur à l'arraché

Aller en bas

La joggeuse rattrape le voleur à l'arraché

Message  La marmotte le Lun 9 Jan - 23:01


L'UNION
Publié le dimanche 08 janvier 2012 à 10H16 -

Auteur d'un vol à l'arraché commis à Reims, un jeune homme pensait profiter de son butin, mais c'était compter sur une joggeuse qu'il a dépassée à toute vitesse lors de sa fuite…
REIMS (Marne). Quand on commet un vol à l'arraché, mieux vaut ne pas dépasser une joggeuse au moment de s'enfuir. Un Rémois rattrapé par une sportive courageuse en sait quelque chose…

LE sexe dit faible ne l'est pas toujours. On peut n'être qu'une femme de 1 m 60 mais avoir le dessus sur un grand gaillard de 30 ans plus jeune.
Rémoise de 53 ans, Mme X. pratique la course à pied depuis plus de vingt ans, avec plusieurs marathons à son actif. Vendredi matin, elle part faire son jogging habituel mais décide de changer de parcours en traversant pour une fois le quartier Croix-Rouge.
« Je venais de passer devant la faculté de lettres. J'étais en petites foulées d'échauffement quand soudain, un homme très élancé, d'au moins 1 m 80, m'a dépassée comme un bolide rue Pierre-Taittinger. J'ai été très surprise. D'une part, il courait trop vite pour quelqu'un qui fait son jogging. D'autre part, il n'avait pas la tenue, avec en plus une écharpe enroulée sur la tête ! »
Bizarre, bizarre…

Etrange procession

« Tout d'un coup, j'ai entendu crier derrière moi : « Mon portable ! Mon portable ! » Je me suis retournée et j'ai vu une jeune fille désemparée, sans doute une étudiante, qui levait les bras au ciel. Ça a fait tilt ! Le type qui venait de me dépasser était le voleur de son téléphone. Il avait déjà pris 30 mètres sur moi, mais j'ai décidé de piquer un sprint pour le rattraper. »
Nul doute que le malandrin ne s'attendait pas à pareil incident de parcours. Et c'est ainsi que vendredi matin, la rue Pierre-Taittinger fut le théâtre de cette étrange procession au cours de laquelle un homme était coursé avec une écharpe sur la tête par une joggeuse, elle-même suivie par la victime qui peinait à tenir la distance.
Des témoins, il y en a eu, notamment ces « deux jeunes assis à ne rien faire sur les marches d'un immeuble ». « En passant devant eux, je leur ai crié : Aidez-moi ! Ils n'ont pas bougé, se contentant de lever les bras, façon de dire : « Qu'est-ce que tu veux qu'on fasse ? Débrouille-toi ! » Sympa, les gars ! »
L'autre, plus loin, avait beau courir comme un dératé, sa poursuivante était toujours là quand il se retournait. Alors qu'il approchait de l'avenue Bonaparte, il a bifurqué à droite pour filer entre les immeubles. La joggeuse ne l'a pas lâché. Et l'a finalement eu à l'usure, après environ 300 mètres de course.

Elle heureuse, lui piteux

« Il a fini par s'arrêter sous un porche et m'a attendue. Je n'ai pas réfléchi. Je l'ai rejoint. C'était un jeune d'environ 20 ans. Je l'ai pointé du doigt en lui disant : « Vous savez, je suis une bonne coureuse. Je vous aurais suivi jusqu'au bout ! » Il m'a répondu : « OK, c'est bon ! J'aurais pas dû. Tenez, je vous le rends, ce portable, il est pourri de toute façon ! » Ça m'a étonnée, car c'était plutôt un modèle récent. » Sans doute a-t-il dit cela pour trouver un prétexte à sa capitulation, lui dont on imagine l'orgueil du jeune mâle vexé d'avoir été battu à la course par une femme qui pourrait être sa mère. « Je l'ai laissé partir, puis je suis retournée donner le portable à la demoiselle. Elle était tellement contente qu'elle m'a quasiment sauté dans les bras en me remerciant chaudement. »
La victime est ensuite repartie vers la fac, la joggeuse à son jogging. Fin d'une petite histoire dont l'acteur à l'écharpe ne va sans doute pas se vanter auprès des copains.

F.C.
avatar
La marmotte
Admin

Nombre de messages : 4398
Age : 47
Date d'inscription : 18/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum